AKSAKOW, Un cas de dématérialisation partielle, 1896

100,00

AKSAKOW, Un cas de dématérialisation partielle du corps d’un médium, Paris, Librairie de l’art indépendant, 1896

221pp. + 2 photos hors texte. In-8 de 13,5x 20 cm. Broché, bord du papier de couverture un peu cuit (petits manques), dos restauré. Tampon ex libris sur la page de titre.

“Ouvrage capital pour l’intelligence des faits de matérialisation des esprits” Caillet (I, 107)

Au cours de la fin du XIXème siècle, lors de la vague spirite qui submergea les milieux aisés européens, les médiums non seulement pouvaient convoquer les esprits mais aussi les matérialiser. Le médium s’enfermait dans un cabinet noir pour se concentrer et à la lueur des bougies apparaissait un esprit que l’on pouvait même parfois toucher.

Certains ont relevé la troublante ressemblance physique entre le médium et l’apparition. Aksakow explique cela dans ses conclusions…

Mais ce livre prend pour sujet une autre expérience où Mme d’Espérance (la médium) a pu faire disparaître ses jambes devant l’assistance ébahi !

En stock

Catégorie :