Bois, L’Eve nouvelle, 1896

90,00

Jules BOIS, L’Ève nouvelle, Paris, Flammarion, 1896

381pp. in-12 de 12 x 18.5cm. Reliure demi-cuir , frottements. Couverture du broché conservée, cahiers légèrement dereglés.

Seconde édition la même année que l’originale chez Chailley.

Ouvrage mystico-historique sur la place de la femme dans la structure sociale et symbolique dans le passé, le présent et le futur.

On peut qualifier le texte de Bois de féministe, il s’ouvre sur des chapitres tels que “La femme est le premier esclave” et se termine par cette phrase :

“Comptons sur l’Eve nouvelle pour que l’humanité se transforme sans meurtre, sans guerre, mutilation”

 

A noter le court chapitre : Le Sabbat premier club féministe

Caillet (I, 1336)

Rupture de stock

Catégorie :