LEGUE, Urbain Grandier et les Possédées de Loudun, 1880 [Exemplaire Garçon]

0,00

LEGUE, Urbain Grandier et les Possédées de Loudun, Paris, Librairie d’Art de Ludovic Baschet, 1880

327pp+ très nombreux fac-similé hors texte dont la reproduction d’une affiche in-folio. Exemplaire sur papier de Hollande non justifié.   in-4 de 19 x 28cm. Reliure bradel demi-toile grise, un peu sale, toile fendue sur 3cm en tête, la liaison du bloc avec le premier plat est un peu lâche (premier nerf en cause), frottements plats et pièce de titre. Couverture du broché en papier parcheminé conservée. Papier de bonne qualité frais, un peu bruni au bord des marges. L’affiche in folio a laissé une décharge acide sur les feuillets adjacents. Il s’agit probablement d’un retirage de l’édition originale, une seconde édition sera imprimée la même année mais la page de titre diffère.

Ex libris collé au contre-plat de Maurice Garçon. On joint à l’envoi un échange de courrier entre D. Lébée demandant des renseignements à Maître Garçon sur l’affaire de Loudun et la réponse manuscrite signée de celui-ci lui conseillant l’achat du présent livre. On joint également un article découpé dans Le Monde du 22/4/1967 annonçant la vente de la bibliothèque de Maurice Garçon.

“En publiant aujourd’hui une histoire détaillée d’Urbain Grandier, nous nous sommes proposé, nous qui n’avons pas de préjugés dogmatiques, non seulement de démontrer comment cette possession démoniaque a pris naissance, quelles en ont été les causes et comment on l’a exploitée à Loudun, mais encore d’apporter une explication scientifique basée sur des faits médicaux absolument irréfutables.”Legué dans la préface

“Cet ouvrage dont l’érudtion et l’impartialité projettent un peu de clarté sur la sombre tragédie de Loudun, tire un vif intérêt des pièces qui y sont annexées. Ce sont plusieurs lettres fac-similé de Grandier, du gouverneur de Loudun, de Jeanne d’Estievre, de Laubardemont, de Madeleine de Brou, et même du diable Asmodée!” Caillet (II, 6419)

“Superbe publication, avec gravures et fac-similé de documents” Yve-Plessis (1338)

“Orné d’un grand portrait gravé d’après l’original de E. Grasset, daté de 1627, de plusieurs fac similés d’autographes et de la reproduction in folio repliée, d’une estampe imprimée à Poictiers en 1634 et grossièrement gravée sur bois, intitulée “portraict représentant av vif l’éxécution faicte à Loudun en la personne d’Vrbain Grandier. Dorbon (2581)

Livre indispensable sur l’affaire de Loudun avec une très belle provenance.

Rupture de stock