R.P. BROGNOLO, Manuale Exorcistarum, 1658

2350,00

R.P. BROGNOLO, Manuale exorcistarum ac parochorum, hoc est tractatus de curatione ac protectione divina, Lyon, Jean Radisson, 1658

14 ff. + 452pp. + 18ff. in-4 de 17,5 x 23,5cm. Reliure de l’époque plein vélin vieil os, solide, trace d’étiquette au bas du dos. Papier un peu bruni, sans jamais être génant, mouillure claire sur la page de titre et quelques feuillets suivants (voir photos).

Ex dono de 1891 sur la page de garde, un autre en bas de la page de titre. Ex libris manuscrit d’un séminaire jésuite daté de 1659 et tampon d’une institution religieuse sur le titre.

Rare exemplaire de l’édition de 1658 de ce manuel d’exorcisme que certains considèrent comme l’un des meilleurs et des plus complets. Seconde édition après celle de 1651 à Bergame, elle s’en distingue par plusieurs oraisons traduites en français (la majorité du texte reste en latin).

Manuel d’exorcisme rédigé par le père franciscain Brognolo de Bergame. Le livre se veut pragmatique, présente des cas concrets de différents cas de possession, met en garde le prêtre contre les ruses du Diable, propose différentes prières et oraisons.

Passages curieux et anecdotes, telle cette mise en garde p.176 sur la possession des jeunes filles que prélève et traduit Sandras dans les Fredaines du diable (1797):

“Brognolo prouve invinciblement combien il est dangereux de poursuivre le Diable dans cette cachette [ndlr: les jeunes femmes]. Il arrive fort souvent, dit-il que des filles jeunes et belles sont tourmentées par l’Esprit malin. D’abord il les saisit au col et s’y tient jusqu’à ce que l’exorciste l’ait oint de la Sainte Huile avec ses mains sacrées. Delà il descend à la poitrine d’où on le déloge par le même moyen. S’il se range ensuite sous la mamelle, il faut que le Prêtre touche cet endroit, et qu’il le frotte de la Sainte Huile, mais dévotement et avec honnêteté. Enfin il passe à la matrice, que le Prêtre, qui aime la chasteté, ne veut pas toucher: mais la jeune fille crie et demande avec insistance, qu’il la touche en cet endroit, parce que ses tourmens ne peuvent être appaisés que par l’attouchement de ses mains sacerdotales…” [la suite pour l’acheteur 😉 ]

 

Manuel d’exorcisme fort rare” Caillet (I, 1088)

Exceptionnel

En stock